Presse régionale: Bowling de Larmor.

Publié le 6 Décembre 2017

Larmor 15 novembre 2017

Bowling. Le projet immobilier bute sur un recours

Le projet, vu du rond-point du Minio, est composé de 39 logements. (Document mairie de Larmor)

Le bowling de Larmor-Plage sera bientôt rayé de la carte au profit d'un programme immobilier mêlant logements, espaces commerciaux et de bureaux. Mais le projet est, pour l'heure, retardé par un recours gracieux formé par une personne qui n'est pas riveraine de l'opération.

À Larmor-Plage, il est de coutume de consulter les permis de construire. C'est un fait avéré en mairie. Les particuliers comme les cabinets d'architecte sollicitent régulièrement les services d'urbanisme. Pas étonnant que le projet immobilier porté par la société Horizon Grand Large et le groupe Le Bec, sur l'axe stratégique entre Lorient et Larmor-Plage, ait attiré l'attention. Une dizaine de personnes ont consulté le permis de construire durant sa phase d'instruction. L'une d'entre elles a été au-delà de la simple observation puisqu'elle a formé un recours gracieux, il y a plus d'un mois, contre le projet immobilier. « Sa demande porte sur un éclaircissement concernant le stationnement », confirme-t-on en mairie. Le plan local d'urbanisme (Plu) précise, en effet, les stationnements obligatoires pour tout projet immobilier. Avec cette particularité que le document impose 50 % de parking souterrain.

« Tout est en règle »

La demande de construction satisfait en tout point aux règles édictées par le Plu en matière de stationnement aérien et souterrain », ajoutent les services municipaux qui ont néanmoins réclamé de nouvelles places de stationnement aux porteurs de projet. Une quarantaine de places supplémentaires devraient être rajoutées au projet initial. Il y a une semaine, la Ville a informé le requérant de ces nouveaux éléments par lettre recommandée.

Un simple contretemps ?

La Ville espère qu'il ne s'agit que d'un simple contretemps. L'affaire pourrait en rester là. Sauf si le requérant décide de lancer une procédure contentieuse devant le tribunal administratif. Ce qui changerait la donne pour les porteurs de projet. « Tous les délais sont forclos sauf pour cette personne », indique-t-on en mairie, qui précise que la Loi NOTRe ouvre la possibilité de sanctionner les recours abusifs, particulièrement lorsque sont visés des programmes comportant des logements sociaux dans des communes en carence comme Larmor-Plage. Le requérant - qui n'est pas un riverain, ni un Larmorien - s'expose ainsi à cette procédure. L'opération, qui comprend 39 logements (10 T2, 20 T3, 7 T4 et 2 T5) dont onze logements sociaux, sera réalisée sur une emprise de 4.308 m² en lieu et place du bowling qui sera entièrement rasé. Ce programme comprend également 994 m² de commerces (dont un supermarché bio et un boulanger) et 360 m² de surface de bureaux.

Source:http://www.letelegramme.fr/morbihan/larmor-plage/bowling-le-projet-immobilier-bute-sur-un-recours-15-11-2017-11741714.php

Larmor Plage 31 octobre 2017

 

Larmor-Plage. Où en est-on de "l'après bowling"?

Le gérant du bowling de Larmor-Plage précise que l'activité du site se poursuit jusqu'à nouvel ordre. | Ouest-France

Le gérant du bowling de Larmor-Plage assure qu’un recours a été déposé contre le permis de construire des logements et commerces. Au contraire, promoteur et mairie indiquent que le projet suit son cours.

Le permis de construire concernant l’opération mixte (logements + commerces) prévue rue du Minio à Larmor-Plage, en lieu et place du bowling, est actuellement en instruction.

Un recours ?

Le gérant de l’établissement assure que la vente pourrait être remise en cause. « Un riverain a déposé un recours contre le permis de construire », avance-t-il.

Des observations sur le stationnement

En mairie, il n’y a pas trace d’un tel contentieux. En revanche, comme c’est souvent le cas en phase d’instruction, il y a bien eu des observations relatives au projet porté par la société Horizon Grand Large et le groupe Le Bec. Elles concernent au premier chef les places de stationnement et la circulation.

Un projet conforme au Plan local d’urbanisme

Plus précisément, « une personne - qui n’est pas un riverain - s’est effectivement manifestée par écrit, indique le promoteur. Nous allons étudier la nature de sa demande et voir de quelle manière nous pouvons y répondre. Le projet est de toute manière conforme aux obligations du Plan local d’urbanisme. »

Logements et commerces

Le promoteur est ainsi confiant pour la suite. L’opération, qui porte sur la construction de deux bâtiments (dont un espace commercial de 580 m2), prévoit la réalisation de logements (40 appartements, 12 en locatif social et 28 en accession libre), la création d’une moyenne surface bio et d’un peu de tertiaire.

Source: https://www.ouest-france.fr/bretagne/lorient-56100/larmor-plage-ou-en-est-de-l-apres-bowling-5348707

Larmor Plage 30 octobre 2017

Bowling. La vente est repoussée

Pour Philippe Proust, la vente du bowling n'est plus tout à fait d'actualité, et en tout cas, pas avant juin 2018...

Au mois de juin, Philippe Proust, gérant du bowling depuis 1996 (l'établissement existe à Larmor-Plage depuis 1977), avait reçu la visite de promoteurs (Horizon Grand Large et Le Bec), venus lui faire une proposition d'achat des murs (et non de l'activité), afin de créer 40 logements en deux bâtiments de deux étages, ainsi qu'une zone commerciale de 1.000 m². « Une opportunité séduisante à laquelle j'avais adhéré, confie Philippe Proust, sachant que je conservais la possibilité d'ouvrir un nouveau bowling ». « L'information que le bowling allait fermer avait créé un certain émoi parmi les clubs de la région, dont certains ont d'ores et déjà trouvé une zone de repli. Les autres sont ravis d'apprendre que la vente du bowling est repoussée au moins jusqu'à juin prochain car le recours d'un riverain sur le compromis de vente signé en septembre dernier bloque la procédure », explique Philippe Proust. « Le bowling fonctionne donc tout à fait normalement et risque, en cas d'annulation de la vente, de continuer durant de longues années », confie Philippe Proust, qui n'avait pas foncièrement envie de vendre.

Dix pistes de bowling

Les dix pistes de bowling, les quatorze billards anglais déménagés au rez-de-chaussée (dans l'ancien espace loué au casino provisoire durant deux ans), les fléchettes et la salle de restauration pour 100 personnes avec traiteur, sans oublier l'espace bar, sont ouverts tous les jours de 14 h à 2 h. Le bowling est fermé seulement le dimanche, à partir de 20 h.


©LeTélégramme:http://www.letelegramme.fr/morbihan/larmor-plage/bowling-la-vente-est-repoussee-30-10-2017-11721755.php

Lorient le 29 mars 2017

Bowling de Larmor. Fin de partie en 2017

Après plus de 40 ans d'existence, le bowling de Larmor-Plage va fermer ses portes. Une décision lourde de conséquences pour les clubs.

Avec la fermeture du bowling de Larmor-Plage, fin 2017, ce n'est pas seulement un lieu de rendez-vous très prisé qui va tirer le rideau. Pour les nombreux pratiquants, en compétition comme en loisirs, le coup est rude. Les trois clubs devront s'exiler à Quimperlé. L'établissement, vendu à un promoteur privé, cédera la place à une opération immobilière.

Le bowling de Larmor-Plage va fermer. La famille Proust s'apprête à mettre un point final à une aventure commencée dans les années 70 par le grand-père. D'abord actionnaire de l'affaire, le Larmorien en avait racheté toutes les parts. Son fils avait pris la suite de l'établissement de la rue du Manio, en bordure d'un axe stratégique reliant Lorient à la station balnéaire. Depuis huit ans, le petit-fils avait rejoint l'affaire. Son père aurait pu raconter des brassées d'anecdotes en 40 années d'existence. Il a préféré rester discret pour le moment sur les raisons qui l'ont poussé à vendre. Le rythme de travail « infernal » (ouvert 7 jours sur 7, de 14 h à 2 h du matin) n'y est pas étranger. C'est leur choix. Et leur décision est sans retour.

Vendu il y a six mois

Dans l'histoire récente, en octobre 2013 (le 13 !), le casino avait occupé provisoirement les locaux du bowling. Avec un succès immédiat. Le déménagement des machines à sous, deux ans plus tard, dans le vaste complexe de la promenade de Port-Maria, n'expliquerait pas cette nouvelle orientation. Mis à la vente dès 2016, l'établissement a trouvé un acquéreur, il y a six mois. Un promoteur privé a racheté l'ensemble, pour y mener, selon nos informations, une opération immobilière mêlant appartements et commerces.

Un coup rude pour les pratiquants

L'établissement, qui compte quatre salariés, restera ouvert jusqu'à la fin de l'année, voire janvier ou février 2018. Mais pas au-delà. Le bâtiment, coiffé de son enseigne rouge « Bowling-Billard » fermera alors ses portes. Et remisera définitivement ses pistes. Cette fermeture va rayer de la carte un établissement encore très prisé dans la région, notamment le week-end avec son activité de bar et de snack. Mais sa suppression a aussi de lourdes conséquences pour les trois clubs de bowling (près de 150 pratiquants en compétition et loisirs), celui de billard et de fléchettes, qui avaient fait de l'établissement larmorien leur unique lieu de pratique depuis des décennies. « C'est un coup très rude. On bénéficiait, en plus, d'un tarif d'utilisation intéressant », reconnaît Jean-Marc Léone, le responsable de la section bowling du Patronage laïque de Lorient (50 licenciés dont quinze à l'école de bowling) et des AVF de Ploemeur (80 adhérents). Avec douze pistes (seize il y a six ans), la structure, qui accueille les entraînements plusieurs fois par semaine, est surtout homologuée pour les compétitions. Celles notamment qui figurent au championnat des féminines en Nationale 2 et des équipes engagées dans les différents niveaux régionaux.

Les clubs accueillis au bowling de Quimperlé

Pour sa part, Jean-Marc Léone a tenu à en informer tous les licenciés et adhérents la semaine dernière. Faute de structures de proximité adaptées, c'est vers le bowling de Quimperlé qu'il s'est tourné. « L'accueil a été excellent ». Des créneaux leur ont déjà été réservés. Une école de bowling sera créée (le samedi matin). Le bowling club international de Larmor (BICL) s'y exilera également. « Le risque est que l'éloignement soit préjudiciable aux effectifs », redoute le responsable, qui craint aussi la perte de sa subvention morbihannaise (3.700 €).

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/morbihan/lorient/bowling-de-larmor-fin-de-partie-en-2017-29-03-2017-11454003.php#16FQgs5wKURWAZv0.99

 

 

Rédigé par L'équipe du CD22

Publié dans #Presse

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article